Sceaux-cylindres du Proche-Orient ancien.

Un monde d’images en miniature

Petits objets caractéristiques des civilisations de l’ancien Proche-Orient, les sceaux-cylindres étaient déroulés sur l’argile fraîche afin d’y laisser une empreinte. Ils ont notamment servi, pendant plus de 3000 ans, à sceller portes, jarres, bulles et tablettes d’argile inscrites, leur histoire étant étroitement liée à celle de l’écriture cunéiforme. Les techniques les plus récentes d’imagerie numérique permettent aujourd’hui de renouveler les modes de présentation et d’étude de ces objets souvent gravés de riches illustrations.